Les indications de l’hypnose

L’hypnose peut intervenir favorablement dans de nombreux domaines, seule ou, suivant les problématiques, en complément d’une démarche médicale ou psychologique. A titre indicatif, les cas les plus courants où un bilan/accord médical préalable est nécessaire sont signalés ci-dessous par une astérisque.

  • Excès, dépendances, changement d’habitudes

    – Arrêt du tabac, de l’alcool*, des jeux ou du grignotage…

  • Problèmes alimentaires et de poids

    – Accompagnement de la perte de poids, prise de poids
    – Restauration d’une image de soi satisfaisante et d’un rapport bienveillant avec son corps
    – Rupture avec les mauvaises habitudes, obtention d’un meilleur équilibre

  • Qualité de vie, bien être, développement personnel, coaching

    – Gestion du stress, relaxation
    – Gestion des émotions, hypersensibilité
    – Procrastination, auto-sabotage, conflits intérieurs…
    – Confiance en soi, estime de soi, timidité, éreutophobie (peur de rougir), trac, peur de parler en public…
    – Facilitation du changement
    – Développement de la créativité
    – Préparation mentale aux examens, concours, compétitions, entretiens, permis de conduire…

  • Gestion de la douleur* et accompagnement du malade

    – Douleurs*, notamment chroniques
    – Désagréments liés aux traitements lourds*
    – Soutien dans les processus de rééducation* et dans le vécu de la maladie

  • Troubles divers

    – Phobies, peurs, anxiété, hypocondrie…
    – Blocages, obsessions, ruminations
    – Sommeil (rumination, endormissement difficile, insomnies)
    – Acouphènes*
    – Trichotillomanie, onychophagie (se ronger les ongles), énurésie*, encoprésie*, tics

  • Etapes et difficultés de la vie

    – Deuil, séparation, acceptation d’une situation nouvelle (changement de travail, handicap, départ des enfants, ménopause…)
    – Dépression* ou burn-out*

* Après bilan médical ou psychologique. Et, le cas échéant, en parallèle du suivi/traitement médical ou psychologique mis en place (cf. remarques importantes. Voir aussi la page Éthique).

NB : Pour des demandes ne figurant pas dans cette liste (évidemment incomplète), n’hésitez pas à prendre directement contact avec moi, nous discuterons ensemble de la possibilité d’y répondre.

 

 en cas de…

  • épilepsie non stabilisée : un avis favorable de votre médecin/neurologue est nécessaire.
  • troubles psychotiques, ou trouble de la personnalité borderline : l’hypnose n’est envisageable que dans certains cas, et qu’avec un encadrement médical adapté. Si vous êtes concerné, il vous faudra vous adresser à un médecin ou à un psychiatre pratiquant l’hypnose.

 

Des questions ? Contactez-moi : cel_etc@yahoo.fr